Anciens Romans

Thérèse Raquin

Therese raquin

« Thérèse & Laurent sont des brutes humaines En présentant aussi rudement ses héros, Zola, dans sa préface, souligne la violence des passions et l’animalité des hommes, tout en préfigurant l’un de ses romands les plus célèbres : La Bête Humaine. L’adultère, le complot, la mise à mort et les remords se font échos d’un roman à l’autre, tandis que le narrateur débusque les mensonges et les fatalités. Thérèse Raquin glisse imperceptiblement de l’étude sociologique au fantastique et à la tragédie. »

      Nous ne remercierons jamais assez notre chère professeur de Français, pour nous avoir fait découvrir un chef d‘œuvre. Une perle de la littérature. Thérèse Raquin, de la série des Rougon-Macquart est une véritable œuvre écrite, comme jamais je n’en avais lu auparavant. Ce livre, n’est que raisonnement psychologique. Facile à comprendre pourtant, il vous donne à réfléchir sur votre condition humaine, mais avant ça, sur celle de nos personnages. Ce livre m’a complétement bouleversée, réellement. Cela a été une expérience incroyable que de le lire et de le comprendre. Et à vrai dire, la psychologie dont nous faire part Zola, est incroyablement logique. Il est incroyable de voir comment un livre, peut vous amener à une introspection personnelle. Ce bouquin et totalement bouleversant, je le répète, j’ai vraiment pris une bonne claque en le lisant. Tellement réaliste, tellement recherché. D’une intelligence sans faille, Zola nous fait part de véritables perles de la littérature ! Son expérience ? Zola « joue sur des tempéraments, expliquant ainsi le choix de personnages totalement dominés par leurs nerfs, leur sang, dépourvus de libre arbitre, entraînés par la fatalité de leur chair. » Des détails à couper le souffle, des précisions qui ne font qu’ajouter au réalisme expérimental de cette œuvre.   

De tempérament nerveux, mariée à un homme maladif, Thérèse ne peut satisfaire les désirs que lui dicte sa nature. La rencontre de Laurent, au tempérament sanguin, devait inévitablement la pousser à cette passion criminelle qui se termine en tragédie. Émile Zola, tel un naturaliste rendant compte d'une expérience de laboratoire, ne fait que noter avec précision les étapes de la métamorphose de Thérèse et Laurent au contact l'un de l'autre.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.